drapeauCyklobus/Cyklotramvaj -République Tchèque


Prague compte 1 à 2% de part modale pour le vélo, en fait un chiffre « qui équivaut à la marge d’erreur », mais en croissance de 15 à 30% par an. Comme un peu partout dans le pays, les cyclistes peuvent y emprunter le Cyklobus, aménagé pour emporter des vélos en un point, puis les touristes reviennent chez eux en vélo. Le Cyklotramvaj (tramway) d’Ostrava fonctionne sur le même principe. 


Objectifs :
           
- Augmenter la part modale du vélo et des transports en commun
- Proposer une offre attrayante pour les touristes à vélo.

Moyens :

Carte
Le Cyklotramvaj - source internet (passer la souris sur l'image pour voir le lien)


Photo
Le Cyklotramvaj vu de l'intérieur

Description de l’offre :

   La simplicité du système est un atout majeur. Il suffit de venir entre Avril et Septembre un « jour non travaillé » à l’un des arrêts du Cyklobus ou du Cyklotramvaj (à Prague, le bus part d’un arrêt ferroviaire un peu excentré 5 fois dans la journée, toutes les 2 heures), d’installer son vélo sur un crochet (en général 25 places pour les vélos), la balade se fait ensuite depuis le point d’arrivée du bus jusqu’à chez soi. Le tarif à Prague varie selon la distance de 14 à 50 couronnes  (0,5 à 2€).

Les Cyklobus peuvent également être utilisés par les non-cyclistes.
Note : A Prague, les métros acceptent les vélos gratuitement (2 vélos par voiture), ainsi que certains tramways.


Organisation :

Idée/conception

Investissement/mise en place

Gestion/exploitation

A Prague, Petr Vychodil de Ropid*. Société ČSAD pour le premier Cyklobus Tchèque.

A Prague : Ropid*. Ailleurs, communes, régions et compagnies (Connex, etc.) 

A Prague : Ropid* + Compagnies.


   La compagnie ČSAD Jablonec nad Nisou a lancé le premier Cyklobus de République Tchèque le 1er Mai 1998. A Prague, l’autorité organisatrice des transports ROPID a lancé la ligne sur son budget. Celle-ci compte aussi quelques pro-cyclistes.
Ce sont les compagnies qui réalisent, les collectivités locales financent.
Les véhicules sont des cars en règle générale, des bus, des tramways, voire des minibus. Les vélos sont transportés soit avec des crochets dans le véhicule (capacité 25-30 vélos, séparation éventuelle des passagers par grillage), soit avec une remorque (capacité 25-30 vélos), soit avec un rack sur l’arrière du véhicule (capacité moindre, jusqu’à 7 vélos, mais utilisable comme armoire à skis l’hiver). Source des photos ci-dessous : ČSAD

photo
Aménager un espace dans le car est un choix qui a l'inconvénient d'être peu flexible
lorsque le car n'est pas utilisé comme Cyklobus.


photo
En haut à droite de l'image, on aperçoit la grille qui sépare l'espace vélos de l'espace voyageurs


photo
La remorque peut être facilement ajoutée à un car, en conservant le nombre de places assises.


Financement : 
    Les cyklobus ne sont pas rentables car les tarifs sont peu élevés. Le manque à gagner est payé par les régions, les communes et les communautés de communes. A Prague, l’autorité organisatrice de Prague Integrated Transport (ROPID) finance le Cyklobus ; 20% des coûts y sont payés par les tickets « Cyklobus », mais d’autres clients l’utilisent avec leur abonnement qui est valide aussi pour le Cyklobus.
     Les recettes correspondent en moyenne à 1-1,3 CZK/km (4-5,2 cents) par voyageur, plus 10 à 20 CZK pour le billet vélo, tandis que les coûts sont de 30 à 40 CZK/km (1,25 – 1 ,60 €). Mais comme le bus fait un retour à vide, ce ne sont pas 25 à 30 personnes mais 50 à 60 personnes en moyenne qui seraient nécessaires pour rentabiliser ce bus.


Communication :
Les Cyklobus et Cyklotramvaj font l’objet de sites internet, de brochures ou dépliants comprenant par exemple des idées de circuit. Ils comportent un logo bien visible sur la carrosserie.
Il existe depuis peu des offres de circuits avec guide.


Résultats :

- Les + : Très simple et assez bon marché, le système connaît un certain succès avec pas moins de 45 lignes de Cyklobus en République Tchèque. Ce succès repose sur : de bons itinéraires (arrivée du bus au sommet d’une colline ou d’une montagne, endroits attractifs), des horaires coordonnés à ceux des trains et des autres Cyklobus, des tarifs attractifs et un  système d’accroche des vélos pratique pour les utilisateurs. L’avantage essentiel du cyklobus sur la voiture est la possibilité d’avoir des points de départ et d’arrivée différents.

- Les - : A Prague, le cyklobus ne part pas directement du centre-ville, mais cela permet « d’éviter qu’il y ait trop de cyclistes » par rapport à la capacité du bus. Les cyklobus ne sont pas rentables, mais cela correspond à une politique volontaire de prix bas.


Telechargez cette fiche au format pdf
REPUBLIQUE TCHEQUE – Cyklobus_Cyklotramvaj



Contacts : Tomáš Prousek, Cyklokomise (http://cyklo.praha-mesto.cz) et de Ropid, l'autorité organisatrice des transports de Prague, prousek@ropid.mepnet.cz, http://www.ropid.cz. http://www.cyklobus.cz (tous ces sites sont en tchèque)
http://www.nakole.cz/clanky/388-cyklobusy-v-lete-2008.html (liste des cyklobus de République Tchèque, en bas de page, avec des liens vers les sites, dont cinq de Veolia).



Train (car) spécial 
Tourisme à Vélo