drapeauStationnement de Groningen - Hollande


L’exemple de Groningen, ville de 165 000 habitants (2006) où le vélo dépasse 50% de part modale, reste exceptionnel en Europe. 5000 places gratuites ont été construites en « souterrain », juste devant la gare, pour retrouver un espace agréable pour les piétons aux abords de la gare, sans bicyclette.


Vidéo du Fietsberaad ("conseil du vélo" de l'Etat Néerlandais)

Objectifs :
           
L’objectif de la ville de Groningen (et des NS) était de mettre fin au débarquement de bicyclettes tous les jours sur le parvis de la gare, qui rendait l’endroit peu agréable pour les piétons.

Moyens :

Photo du parking semi-souterrain de Groningen
Ces piliers soutiennent la nouvelle esplanade devant la gare de Groningen.

Description de l’offre :

Simplicité et rapidité sont les maîtres mots de ce parking gratuit. L’accès s’y fait par de larges pistes cyclables (des ronds-points sont même prévus pour limiter la vitesse de circulation). Une fois sa place trouvée, le cycliste y dépose sa bicyclette et peut se rendre à la gare sans changer de direction. Ce dernier point est important car il simplifie le trajet des cyclistes.

Article scanné du parking semi-souterrain de Groningen
Extrait d'un journal technique Néerlandais (chapitre "Velo Parkeren")(2008). La photo montre la gare et son nouveau parvis


Organisation :

Idée/conception

Investissement/mise en place

Gestion/exploitation

Ville de Groningen + cabinet d’architectes

Ville de Groningen

Fondation 


La ville de Groningen s’appuie sur les conseils du Fietsberaad, « conseil vélo » de Hollande au niveau du ministère des transports.



Financement : 
En règle générale en Hollande, la ville, l’Etat et les provinces participent chacune à hauteur d’un tiers du coût total de l’investissement. Cette station est ici gratuite car il n’y a pas d’autre alternative gratuite pour les cyclistes.


Communication :
Aucune action de communication n’a été engagée. Une semaine après son ouverture,  le parking était plein. 


Résultats :
- Les + : : Le succès a été tel que l’ancien parking de 1000 places qui devait être supprimé a été conservé. Plus aucun vélo n’est observé sur le parvis de la gare. Les NS bénéficient d’une nouvelle clientèle tandis que la ville gagne en report modal, c’est-à-dire moins de voitures en centre-ville.

- Les - : Il y a un certain nombre de vélos ventouses (c’est un problème national : on dénombre 23% de vélos abandonnés parmi les vélos garés).

 

Telechargez cette fiche au format pdf
Hollande_Groningen


Contact : M. Hans Voerknoecht, Fietsberaad - hans.voerknecht@kpvv.nl 




Stationnement