drapeauHONGRIE - Train+vélo



Chiffres clés : 
            carte Hongrie
    L’opérateur ferroviaire Hongrois Magyar Allamvasutak (MÁV Zrt.) exploite 7607 km de lignes en étoile autour de Budapest, dont un tiers sont électrifiées, dans un pays de 10 millions d’habitants et 93 000 km². Le réseau et les trains sont en cours de modernisation. Seuls les trains régionaux acceptent les vélos (payant).
    Le vélo n’est pas encore très développé en Hongrie, avec seulement 2 à 3% de part modale dans les transports locaux (villes, courtes distances) en 2007. Mais le pays a des ambitions en la matière.
 

Train+vélo, les grandes lignes :



Une toute nouvelle stratégie nationale, le « Cycling Hungary Programme », a été annoncée le 29 Août 2007 en commun par trois ministres et des associations/ONG cyclistes, avec cinq chapitres de mesures : Sécurité et mobilité, cyclisme au quotidien, cyclotourisme, sport et loisir, connaissances (« background »). Les objectifs de ce plan d’action sont les suivants :

-    Atteindre une part modale dans les transports locaux à hauteur de 10% à l’horizon 2013.
-    Diviser par deux le nombre d’accidents impliquant des cyclistes (aujourd’hui 200 morts et      3000 accidents par an)
-    Passer la part des cyclotouristes Européens en Hongrie de moins de 1 à 4%

Les premiers résultats concrets de ce plan d’action sont importants :

-    Financement : Un « road fund » de 250 millions d’euros a été créé pour la période 2007-2013, en vue de développer le réseau national de voies cyclables (2000 km). Routes de tourisme et de mobilité sont distinguées dans ce plan (responsabilités séparées).

-    Aménagements : L’intégration du vélo est obligatoire dans les plans de rénovation et (re)construction de zones urbaines –y compris les gares-, de routes et de lignes ferroviaires.

-    En gare de départ et/ou d’arrivée : Ce plan d’actions se traduit par exemple par une obligation d’offrir des places vélo, en suivant un « standard book », guide méthodologique réalisé par le gouvernement, qui contient notamment des indications sur les surfaces allouées aux différents services (magasins, places vélo, etc.). Les parkings voitures P+R (Park+Ride) doivent également contenir des places vélo B+R (Bike+Ride).

-    Dans le train : Toutes les voitures doivent obligatoirement être équipées pour le transport de vélo. Cela se fait au fur et à mesure des rénovations. 50 trains doivent d’ores et déjà être rénovés avec équipements de vélo.

-  Information et communication : Des campagnes médiatiques sont lancées. La plus remarquable est la campagne « Cycling to Work » qui a réuni 5500 participants. Le principe est de venir le plus possible en vélo (combinaison avec les transports publics possible) au travail au sein des entreprises participantes.

Dans un autre registre, le « Critical Mass Ride Budapest », évènement apolitique, réunit chaque année plus de monde, cette année 80 000 cyclistes. Une vidéo est téléchargeable sur le lien suivant: http://www.youtube.com/watch?v=6Q_45HGoo2w&feature=related



Telechargez cette fiche au format pdf
Hongrie_Train+vélo



Contacts : Mr Ádám Bodor, bicycle commissioner of the Hungarian Ministry of Economy and Transport, également l’un des vice-presidents de l’ECF (responsable du “Cycling Hungary Programme”), Bodor.adam@gkm.gov.hu. Pour le train+vélo, Szabo.kristof@gkm.gov.hu - Noémi Erdős, MÁV Start, erdosi.noemi@mav-start.hu - László Kormányos, MÁV Start, kormanyos.laszlo@mav-start.hu





POLITIQUES