drapeauREPUBLIQUE TCHEQUE - Train+vélo



Chiffres clés : carte
            
L’opérateur ferroviaire Ceské Dráhy (ČD), quatrième en Europe après l’Allemagne, la France et la Pologne, transporte quotidiennement 500 000 passagers et 250 000 tonnes de fret dans 7000 trains. Le réseau fait ainsi 9600 km, dont 3000 électrifiés (chiffre 2007), pour 10,2 millions d’habitants et 79 000km², ce qui en fait l‘un des réseaux les plus denses du monde avec ceux de la Belgique et de l’Allemagne.
 

Train+vélo, les grandes lignes :

      L’opérateur ferroviaire public ČD a une politique favorable au vélo sans que celui-ci ne soit cependant sa priorité.

   - Dans le train : les vélos sont acceptés pour 20CZK (Couronnes Tchèques) soit 0,8€ (valeur 2008) dans tous les trains régionaux et la plupart des trains nationaux, repérés par un petit pictogramme vélo. Le billet peut s’acheter à tous les guichets, sur internet et même à bord. Des wagons sont rénovés pour le transport de vélos dans les trains touristiques.

    - En gare de départ et/ou d’arrivé: Le stationnement des vélos est souvent géré par l’opérateur (les villes créent aussi des parkings), qui crée des places sur son terrain à partir de son estimation de la demande, souvent très forte en milieu rural où la part modale du vélo peut atteindre 30%. Il a créé quelques parkings gardiennés comme à Olomouc, pour mettre fin au stationnement sauvage.
       
Les ČD possèdent des vélos dans un réseau de locations en gare, mais celui-ci n’a pas encore le succès du réseau „Rent a Bike“ Suisse (100 à 200CZK par jour, soir 4 à 8€). Des espaces d’entreposage de bagages, y compris vélos, existent dans la plupart des gares.

      Du côté de la puissance publique, l’organisme qui agit en matière de cyclisme est le CDV,  centre de recherche sur le transport (Centrum Dopravního Výzkumu). Il est indépendant à la manière du CERTU en France, depuis peu. Il est chargé de la coordination de la stratégie vélo nationale (publiée en janvier 2005). Il demande notamment aux collectivités de coopérer avec les ČD pour les questions locales de stationnement, location et accès cyclables à la gare.

Le CDV a formulé des recommandations qui ont été approuvées par le ministère. Il a édité un guide technique ayant pour but d’inciter et d‘informer les collectivités territoriales. Ce guide comprend entre autresdes exemples de réalisation et des éléments techniques.
Le CDV assiste les associations, en particulier par la diffusion d’informations.

   - Financement : Au niveau national, un fonds pour le transport permet à une commission (ministère, CDV, etc.) de délivrer des subventions aux villes, sous condition de participation (projets) active et pertinente de la ville : parmi les critères sont la coopération des acteurs, la cohérence du réseau, le suivi de la stratégie vélo locale, etc.

Les associations locales jouent un rôle majeur dans la définition et la mise en oeuvre des actions. La concertation est prédominante. Quelques villes comme Olomouc (part modale du vélo, 8 à 10%) ou Pardovice (15%) ont un fonctionnement intéressant : l’association de cyclistes agit en concertation avec la ville lors de la commission des transports et lui propose un plan cyclable (y compris aux abords de la gare). L’autorité de la commune approuve ou non ce plan.



Telechargez cette fiche au format pdf
REPUBLIQUE TCHEQUE_Train+vélo



Contacts : Jaroslav Martinek du CDV (Centrum dopravního výzkumu, centre de recherche sur le transport ), jaroslav.martinek@cdv.cz - Radomira Pliskova, Radomira.pliskova@cdv.cz





POLITIQUES